Pérou

Visiter le Machu Picchu par soi-même et à moindre coût, c’est possible !

Ancienne cité inca, nichée à 2800m d’altitude et vieille de plus de 500 ans, le Machu Picchu est connu par beaucoup. Seulement, sa visite se mérite…physiquement mais aussi financièrement pour beaucoup.

Sa popularité et son succès en ont inévitablement fait un des endroits les plus chers d’Amérique du Sud. Mais visiter le Machu Picchu à moindre coût reste possible!
Nous allons vous expliquer comment faire de votre visite du Machu Picchu un moment inoubliable et ce, à moindre coût.

Se rendre au Machu Picchu

« Coupé du monde » de par sa localisation, aucune voie routière ne mène directement au Machu Picchu. le seul moyen de s’y rendre rapidement et sans effort consiste à prendre un train au départ de Cusco, berceau de la cité inca et à destination d’Agua Calientes. Mais, vous pouvez vous en douter, ce luxe a un prix (…) Une centaine d’euros par personne. Difficile pour nous de mettre autant d’argent la dedans alors que d’autres façons bien moins onéreuses existent. Du classique tour opérateur, en passant par les collectivos (mini-bus local), ou encore en s’y rendant par ses propres moyens avec son véhicule. Voyageant à travers l’Amérique du Sud avec notre van, nous avons opté pour cette dernière solution. Quoi de mieux que d’avoir la liberté d’y aller quand on veut et de n’avoir aucun impératif pour le retour ?

Si vous décidez de vous rendre au Machu Picchu avec votre propre véhicule, rien de plus simple. Il vous faudra prendre la route en direction de Santa Marià. Une fois passé cette ville, vous aurez droit à 30km de piste pour rejoindre Hidroeléctrica. Piste en très bon état, sans grandes difficultés, elle vous offrira de magnifiques points de vue tout au long de sa traversée. Assez sinueuse, et à certains endroits plutôt étroite, il vous faudra compter une bonne heure de route pour arriver à Hidroeléctrica. Ce point d’étape annonce la fin de la route, mais également le début du Machu Picchu. Ici plus question de continuer en voiture, il vous faudra la laisser sur l’un des deux parkings. L’un payant et surveillé, l’autre gratuit mais nécessitant l’accord des surveillants. Une fois votre voiture stationnée, vos chaussures lacées, et votre sac préparé, vous n’aurez jamais été aussi prêt du Machu Picchu. Pour le rejoindre, il vous faudra marcher le long des rails du chemin de fer. Vous savez, ces rails qui vous permettent pour la modique somme de 100€ de rallier Cusco au Machu Picchu. Entouré de cours d’eau, de végétation, et de grands sommets, cette randonnée vous émerveillera de par sa diversité. 3 heures après, vous voilà à Agua Calientes, au pied du Machu Picchu.

Yuuka au Machu Picchu

Machu Picchu – Pérou

Se loger à Agua Calientes

Nul besoin de vous y prendre des mois, des semaines, ni même des jours avant. Agua Calientes est le berceau du Machu picchu et les hôteliers l’ont bien compris. Les hôtels se comptent par dizaine. Du plus authentique, au plus luxueux, il y en a pour tous les goûts.
Donc un conseil, attendez d’être sur place, osez pousser les petites portes et vous trouverez pour sûr votre bonheur. Dans cet endroit touristique, il n’est pas difficile de trouver une chambre pour 2 personnes à moins de 20€.

Ce qu’il en est de la nouvelle réglementation du Machu Picchu

On a tous entendu parler de cette fameuse réglementation concernant le déroulement des visites de cette merveille du monde, mais qu’en est-il une fois sur place ?
alors, oui la réglementation a évoluée, oui elle risque de se durcir encore dans les années à venir, mais il reste pour l’heure toujours aussi facile de visiter le Machu Picchu. Nul obligation à prendre un guide avec vous. La seule différence avec avant ? Il vous faudra choisir entre le visiter le matin, ou le visiter l’après-midi.
Si vous souhaitez y rester la journée, vous devrez vous acquitter de 2 billets… Mais ne vous inquiétez pas, une demi journée est parfaitement suffisante pour visiter le Machu Picchu.

Panorama du Machu Picchu

Machu Picchu – Pérou

Conseils pour visiter le Machu Picchu

Visiter le Machu Picchu ça se réfléchi. Le visiter plutôt le matin ou plutôt l’après-midi ? Billet simple ou billet combiné ? Autant de questions auxquelles il vous faudra répondre avant le grand jour. Mais n’ayez crainte, nous allons vous aider.

Dans la matinée ou dans l’après midi ?

Depuis son entrée dans les nouvelles merveilles du monde, le Machu Picchu voit venir des millions de personnes chaque année. Autant vous dire que espérer se retrouver seul dans la cité perdue est très difficile. Néanmoins un nombre important de personnes tente leur chance en se levant tôt, très tôt pour tenter d’être dans les premiers sur le site. Mais désormais, même en arrivant à 3h du matin, vous ne serez pas le premier… L’autre alternative, que nous avons choisi consiste à le visiter l’après-midi. Il faut savoir qu’il y a beaucoup moins de monde à ce moment là. Une fois passé 15h, les personnes redescendent, les cars partent et il n’est pas rare de se retrouver seul au beau milieu des ruines. Cerise sur le gâteau, vous pouvez espérer admirer le coucher du soleil depuis la citadelle. Un moment magique et inoubliable à la clé.

Acheter ses billets pour le Machu Picchu

Concernant l’achat de vos billets, Il est possible de les acheter en avance sur le site internet officiel du Machu Picchu, ou tout simplement à Cusco ou à Agua Calientes au centre culturel du Machu Picchu. Inutile de vous y prendre des semaines à l’avance puisque, même en haute saison, il est facile d’obtenir des places .
Pour notre part, nous avons acheté nos billets la veille de notre visite… alors que nous étions en plein mois de novembre (soit la saison intermédiaire).
Par contre, si l’envie vous prend de monter au Huayna Picchu, sachez que le nombre de places est fortement limité (400 visiteurs maximum par jour). Dans ce cas, prenez vous y plusieurs semaines à l’avance. En haute saison, il n’est pas rare de devoir s’y prendre 3 mois à l’avance pour avoir la chance de gravir ce sommet mythique.

Si comme nous, vous voyagez sans véritable date de retour, difficile de prévoir plusieurs mois à l’avance quand visiter le Machu Picchu. Mais ne vous inquiétez pas, vous pourrez toujours vous rabattre sur « La montana »,point de vue encore peu connu qui se trouve au côté opposé du Huayna Picchu, et qui jouit d’une magnifique vue sur le Machu Picchu…

Néanmoins, un billet simple pour le Machu Picchu suffit amplement puisque la vue sur le site est déjà superbe. Vous savez le point de vue incontournable ? La photo que beaucoup de personnes prennent ? C’est le simple billet Machu Picchu. Et si vous en voulez plus, sachez qu’il est possible de bénéficier d’un superbe point de vue depuis la porte du Soleil. Porte du Soleil qui se trouve être également incluse donc gratuite.

Monter à pied ou en bus ?

Depuis Agua Calientes des bus rejoignent l’entrée du Machu Picchu en 20 minutes à peine. Mais ce confort a un prix, environ 20€ par personne pour l’aller/retour soit le bus le plus cher du Pérou.
Il faut savoir qu’il est également possible de s’y rendre à pied depuis Agua Calientes en à peine plus d’une heure. OK la montée n’est pas « facile » puisque qu’elle est composée de 2200 marches… mais quelle satisfaction une fois arrivé en haut et de l’avoir fait par soi-même.

Portrait au sommet du Machu Picchu

Machu Picchu – Pérou

Machu Picchu, le rêve d’un gosse

Rêve de gosse, le Pérou, et plus particulièrement le Machu Picchu a toujours fait partie des sites qui me fascinaient.

Autant vous dire que lorsque nous avons pris la décision de tout quitter pour faire ce trip en Amérique Latine, j’attendais ce moment avec impatience. Le jour venu, et malgré une météo capricieuse, j’ étais tout exité de partir à la conquête de la cité perdue. Vous savez, comme un enfant le jour de noël ?
Après avoir gravi les quelques 2200 marches et passé les portes d’entrée, ce fut l’émerveillement total, la fatigue totalement oubliée. Je ne suis pas du genre à être ému facilement, mais là, impossible à rester de marbre devant le spectacle qui s’offrait à moi. Le voir en photo c’est beau, oui, mais pas aussi beau qu’en vrai. Tellement beau, tellement grand, que la sensation que j’ai ressentit en est presque indescriptible.
Une fois passé cet instant, il était temps de parcourir la fabuleuse citadelle en long, en large et en travers…
Malgré le nombre de touristes, l’on est rarement dérangé par la présence des autres. Il faut dire que compte tenu de sa taille, il n’est pas difficile de se trouver un petit coin de tranquillité.

C’est un rêve d’enfant qui vient de se réaliser, et en fait une journée gravée à tout jamais dans ma mémoire.

La Rainbow Mountain au Pérou en autonomie, c’est possible

Quand on pense au Pérou, on pense immédiatement au Machu Picchu, mais le pays regorge de coins, tous plus beau les un que les autres. Parmi eux, se trouvent la Rainbow Mountain. Encore méconnue il y a quelques années, aujourd’hui c’est doute l’une des excursions les plus mises en avant par les agences de voyage à Cusco.

Et pour cause, ces « Rainbow Mountains », ou encore « Montagnes arc en ciel » sont de réelles curiosités de la nature. 100% naturel, ces spectaculaires montagnes semble totalement irréel de par leurs couleurs semblable à une peinture aquarelle… En regardant les photos, on ne pouvait s’empêcher de se demander si celles-ci était retouchées, tellement les couleurs semblaient surnaturelle. Pour le savoir, il n’y avait d’autre option que d’aller voir ça par nous même… Et je dois vous dire que nous n’avons pas du tout été déçu.

Difficulté : Difficile
Type de randonnée : aller – retour
Longueur : 8 km
Dénivelé : 720 m
Altitude de départ : 4300 m
Faisable avec des enfants : Oui
Dog-Friendly : Oui
Accès : Grand parking gratuit
Coordonnées GPS : 13 ° 52’13.67 « S 71 ° 14’32.3 »

La Rainbow Mountain en autonomie c’est possible

Beaucoup de personnes passent par une agence de voyage pour aller faire le trek de la Rainbow Mountain, mais saviez vous qu’il était tout à fait possible de les faire par soit même ?

Comme sur internet il n’est pas facile d’obtenir des informations sur comment s’y rendre par ses propres moyens, nous avons décidé de partager avec vous tous nos conseils pour 1 journée de trek en autonomie à travers les montagnes péruviennes. Si vous ne souhaitez pas dépenser 90€ pour un voyage d’une journée, et que vous préférez monter à votre rythme, à l’heure que vous voulez, alors vous êtes au bon endroit!

Se rendre à la Rainbow Mountain c’est facile

Vous voilà décidé à faire la Rainbow Mountain en autonomie, mais une question vous taraude : comment se rendre au point de départ du trek Rainbow Mountain?

Le point de départ de ce trek est situé à 3 heures de route de Cusco, donc pour s’y rendre, trois solutions : avec votre propre véhicule, opter pour le taxi ou tenter votre chance en faisant du stop. Si vous opter pour la dernière option, n’oubliez de donner un petit quelque chose au conducteur, comme il est coutume de faire au Pérou.

Pour arriver au point de départ depuis Cusco, il vous faudra conduire environ 100km en direction d’un petit village du nom de Checacupe. Arrivé à ce point, il vous faudra tourner à gauche pour rejoindre la dernière « ville » étape, Pitumarca. Passé cette ville, vous ne passerez que par de tout petit village perdu dans les hautes altitudes montagneuses du Pérou. Il ne vous restera alors qu’une trentaine de kilomètres pour rejoindre la destination finale. Mais attention, sur cette portion, oubliez les routes goudronnées, et dites bonjour à la piste. Mais rassurez vous, nul besoin d’un 4×4, le chemin est en très bon état. Nous sommes facilement arrivé à destination avec notre van. Comme nous ne voulons pas vous perdre, voici les coordonnées GPS de votre point d’arrivé : 13 ° 52’13.67 « S 71 ° 14’32.3 » W. Arrivé qui se fera sur le parking du départ du célèbre trek de la Rainbow Mountain. Si vous souhaitez y stationner pour dormir dans votre véhicule, aucun problème, il est gratuit et vous pourrez même bénéficier dés commodité du site. Si vous souhaitez y poser votre tente, il en est de même, mais prévoyez des vêtements chaud et un bon sac de couchage. Les nuits sont fraîches à cette altitude. Dernier petit conseil pour la route, nous vous recommandons fortement l’utilisation de l’application Maps.me pour ce voyage.

Des sommets à plus de 6000m d’altitude

Ausangate – Pérou

La Rainbow Mountain : un bijou du Pérou

A quoi ressemble le trek de la Rainbow Mountain?

C’est magnifique! Mais plus sérieusement, ce trek commence à environ 4300m et se termine à 5020m d’altitude… Donc si vous n’êtes pas acclimaté avec les hautes altitudes, cela peut être plus dur, voir même dangereux pour votre santé. Donc s’il vous plaît, évitez de vous dirigez vers ce trek directement après avoir fait la côte pacifique, ou inversement. Prenez le temps de rester quelques jours dans la région de cusco pour vous acclimater, et après à vous cette fabuleuse randonnée. Une fois le grand jour arrivé, vos chaussures lacées, et votre sac prêt, il vous faudra compter 3 heures pour rejoindre le sommet. Le plus dur, n’étant pas le dénivelé, ni les kilomètres à effectuer, mais belle et bien la haute altitude. Si vous êtes bien acclimaté et avez déjà randonnée en haute montagne, cela ne devrait pas vous poser trop de problème. Peu raide, et facilement identifiable, le chemin pour vous mener au sommet vous fera traverser de somptueux paysages. En passant par les maisons traditionnelles habitées par les quelques bergers du coin, en passant par les immenses étendues d’herbes peuplées de lamas et d’alpagas… puis, après les derniers mètres, tout vos efforts seront récompensés par la magnifique vue sur le glacier de l’Asungate (6385 m) et bien entendu les somptueuses montagnes colorées.

Pour les moins sportifs, sachez qu’il est également possible de louer un cheval qui vous emmènera au sommet. Et là, nul besoin d’être un champion d’équitation, les chevaux habitués à cette randonnée, et accompagné du guide « muletier » vous amènerons au sommet. Vous aurez ainsi tout le loisir de pouvoir contempler le paysage.

Le moment idéal pour effectuer le trek de la Rainbow Mountain

Quelle est la meilleure période pour visiter Rainbow Mountain?

Le meilleur moment pour effectuer ce trek, mais aussi tous les autres disponibles dans la région de Cusco s’étend de mars à novembre, mais plus particulièrement de juin à août. Rappelez-vous juste que c’est l’hiver au Pérou alors, alors ne vous attendez pas à avoir des températures tropicales.

Conseils pratiques

  • De bonnes chaussures de marche
  • Des lunettes de soleil
  • Beaucoup d’eau
  • Pensez également à prendre des battons de randonnée et des barres de céréales pour vous aider
  • Habillez-vous confortablement, prenez une doudoune, et votre bonnet. À cette altitude, le temps varie très vite et il n’est pas rare de passer du soleil à 15 degrés, à la neige à -5 degrés.