Sans guide, une façon de faire l’ascension du volcan Acatenango
,
Aucun commentaire

L’Amérique centrale, et plus particulièrement le Guatemala regorge d’innombrables volcans. La plupart d’entre eux sont éteints mais… il en existe un en perpétuelle activité : le volcan Fuego.

Scrutant régulièrement les activités volcaniques des pays que l’on traversait, l’un des rêves que nous avions était de voir un volcan en éruption. Alors, lorsqu’on nous à parlé du volcan Fuego, on a cherché à se renseigner à droite et à gauche pour savoir où était le meilleur point de vue pour le voir, et surtout comment y accéder…

Accéder au volcan Acatenango

Selon les locaux, mais aussi les quelques voyageurs rencontrés, le meilleur point de vue se situe depuis le sommet du volcan voisin : le volcan Acatenango. Le seul hic, tous ceux qui ont effectué ce trek sont passé par les services d’un guide. Guide qui selon eux était obligatoire pour effectuer ce trek…

Cette petit ombre au tableau nous embêtait fortement car nous, ce qu’on aime par dessus tout dans les treks et randonnées c’est la tranquillité, le fait de pouvoir avancer à notre rythme, de faire des pauses quand on le veut, de dormir où l’on veut mais surtout de pouvoir partager tout ça avec notre fidèle compagnon de voyage : notre chien Yuuka.

Loin d’être découragé, nous avons cherché, cherché puis avons fini par trouver le témoignage d’une personne affirmant que rien ne nous obligeait à passer par les services d’un guide… vous vous en doutez, pour nous la décision était prise, on allait faire l’ascension du volcan Acatenango sans guide et totale autonomie.

La Soledad, berceau du volcan Acatenango

Pour accéder au volcan Fuego, ou plus précisément au pied du volcan Acatenango, lieu où tout commence, il vous faudra vous rendre à 2400m d’altitude dans le petit village du nom de « La soledad ». Situé à une trentaine de kilomètres d’Antigua, il vous faut compter une petite heure de bus ou de voiture pour y accéder.

Si vous préférez dormir sur place pour attaquer l’ascension du volcan Acatenango sans guide aux premières heures de la journée, sachez qu’il est tout à fait possible de trouver un endroit où stationner, voir même planter sa tente. Après la sortie du village sur 1km, vous trouverez de grands espaces d’herbe où vous arrêter pour la nuit. Si vous préférez dormir dans un endroit plus « peuplé », un camping existe également 30 minutes après avoir commencé à randonner.

Mais avant de marcher, si vous voyagez avec votre van, ou avez un véhicule à stationner, je vous conseille de le garer chez Hector. Hector qui est habitant du village mais aussi guide pour l’ascension du volcan Acatenango. Il vous en coutera 25qtz pour 2 jours de stationnement. Pour trouver cet endroit , rien de plus simple, en arrivant par la route principal du village, vous verrez une intersection qui descend et à l’opposé une entrée de maison qui monte très fort… et bien celle qui monte, c’est chez Hector. A quelques mètres du début de votre randonnée.

Coucher du soleil avec vue sur le volcan Fuego

Acatenango – Guatemala

Un trek à ne pas prendre à la légère

L’ascension du volcan Acatenango n’est pas un trek à prendre à la légère. Si vous ne vous sentez pas de le faire tout seul, il vous est tout à fait possible de passer par les services d’un guide. Mais si vous êtes déterminé, en bonne santé et que vous avez l’habitude de marcher, il n’y a vraiment rien d’insurmontable. Entre 4h et 6h pour monter, puis 4h pour rentrer.

Certains l’effectuent à la journée, mais nous, on vous conseille de passer une nuit en haut. Non pas pour la difficulté que cela représenterait, mais simplement parce que le coucher de soleil vu d’en haut, la nuit étoilée, le spectacle du volcan fuego en éruption de nuit, s’endormir avec cette vue depuis sa tente sous les grondements du volcan et se réveiller pour voir le lever du soleil depuis le sommet de l’Acatenango feront de votre trek un trek pas comme les autres. Inoubliable!! Sans doute l’un des moments le plus fort de notre voyage, mais également de votre vie.

pas comme les autres. Inoubliable!! Sans doute l’un des moments le plus fort de notre voyage, mais également de votre vie. Mais avant d’en arriver là, et une fois votre sac prêt et vos chaussures lacées, il vous faudra marcher, ou plutôt grimper… 1300m de dénivelé en 6km de randonnée. Mais surtout, n’oubliez pas votre monnaie, l’entrée de l’ascension du volcan Acatenango se trouve après 1h de marche. Il serait dommage de devoir rebrousser chemin… Si vous préférez randonnée seul, et souhaitez apprécier la tranquillité du site, évitez de trop traîner à partir. Les petits groupes avec guides privées commencent à randonner vers 9h30, et les quelques tours opérateurs attaquent vers 10h.

Les paysages très variés lors de l’ascension du volcan Acatenango

Vous voilà levé et prêt à vous attaquer à ce beau sommet, mais par où commencer ? Si vous êtes stationner chez Hector, rien de plus simple, vous êtes à quelques mètres du début. Quoi qu’il en soit, il vous faut trouver l’église. Se trouvant en amont de la route principale qui traverse la Soledad, elle sonnera le début de votre grande montée.

Pour arriver en haut du volcan Acatenango, il est assez difficile de se perdre. En cas de doute, préférez toujours le plus tracé. Pour vous aider, après 30min de marche vous devrez arriver à une petite maison, où l’on peut se restaurer. 30min après, ce sera au tour de l’entrée. Difficile à louper, c’est un cabanon en plein sur votre chemin. Une fois passé, continuez à monter. Vous devrez encore passer devant 3 autres petites cabanes. En cas de doute, si 2 voies sembles autant tracées, privilégiez toujours les chemins à votre droite. Comme ça, impossible de vous tromper.

Une fois arrivé en haut, vous devriez apercevoir un camping « Le Y ». A cette endroit, inutile de vous installer.

Voie lactée au dessus du volcan Fuego

Acatenango – Guatemala

Une nuit avec vue sur le volcan Fuego en éruption

Une fois arrivé en haut de l’Acatenango, ce qui vous intéresse avant tout, c’est de voir le volcan Fuego en éruption, de pouvoir s’endormir avec cette vue magnifique. Pour ça, 3 campings existent, mais 2 d’entres eux sont « privées ». Privées car chacun des emplacements « appartiennent » à un guide. Mais en se présentant, en prenant le temps de discuter un peu avec eux et en demandant gentiment, ils vous accueilleront facilement sans rien demander en retour.

Un premier camping « privé » se trouve 45min après avoir pris le chemin de gauche au niveau du camping « Le Y ». Un autre, « privé » également, se trouve à l’opposé en prenant le chemin à droite pendant 30min. Et pour finir, un dernier public, dans l’ancien cratère du volcan Acatenango. Pour ça il vous faudra encore grimper pendant 1h30… Si vous choisissez ce dernier, surtout ne décidez pas de poser votre tente votre sur l’arrête, le vent y est particulièrement fort, et chaque année, plusieurs mort sont à déplorer…

Nous celui qu’on a choisi, et qu’on vous conseille c’est celui qui se trouve à droite. Plus facile d’accès, mais également beaucoup moins peuplé et avec une plus belle vue sur le volcan Fuego. Pour le rejoindre, continuez toujours par le chemin à droite et longez le volcan Acatenango jusqu’à apercevoir le volcan. Après 30min de marche, et les bruits du volcan Fuego devenu de plus en plus assourdissant, vous arriverez à un terrain aménagé de plusieurs terrasses. C’est à cet endroit que vous pourrez planter votre tente. Mais surtout, avant de vous installer, allez vous présenter au quelques guides présents. Si vous êtes stationner chez Hector, expliquez leur, et il vous montrerons son emplacement.

Un réveil matinal au sommet de l’Atenengo

Le soir venu, on avait déjà pris une bonne claque par le spectacle qui s’offrait à nous. On était comblé, et les efforts du matin totalement oubliés. On ne voyait pas ce qui pourrait nous faire rêver d’avantage. Se lever tôt, très tôt le matin pour voir le lever du soleil depuis le sommet de l’Acatenango… on en avait entendu parler mais on ne savait pas du tout à quoi s’attendre. On a tout de même décidé de tester, on à sué, mais on à pleinement savouré le moment… on ne saurait que vous le recommander!

Un moment privilégié, loin de tout, hors du temps avec une totale impression de liberté. Partie non obligatoire, le lever du soleil depuis le sommet du volcan Acatenango serait dommage d’être loupé. Nécessitant de se réveiller à 4h du matin, et de continuer à grimper pendant 1h, ce moment privilégié se mérite, mais vaut très clairement le détour.

Si vous décidez d’y assister, n’essayer par de vous y rendre par vous seul, vous risquez fortement de vous perdre. Le chemin est peu tracé mais également très escarpé… attendez simplement vers 4h30 de voir un groupe accompagné monter et suivez les. Vous en verrez forcément, et avec les frontales, difficile de les louper.

Lever du soleil au sommet de l’Acatenango

Acatenango – Guatemala

Dans notre sac à dos pour le trek du volcan Fuego en autonomie

  • Une tente
  • Un sac de couchage qui a une température de confort négative
  • Un matelas de sol
  • Une doudoune
  • Un réchaud
  • Une casserole
  • Des pâtes chinoises
  • Des barres de céréales
  • 4L d’eau
  • Une lampe frontale
  • Un téléphone avec comme GPS Maps.me
  • Des bâtons de randonnée
  • Un appareil photo
  • Tous le nécessaire pour notre chien

Quelques informations biens utiles

  • Coordonnées GPS de chez Hector : 14°32′08.41″N 90°53′12.55″W
  • Coordonnées GPS du début de la randonnée : 14°32′07.47″N 90°53′10.82″W
  • Coordonnées GPS du camping avec vue sur le Fuego en éruption : 14°29′51.45″N 90°52′46.21″W
  • Prix du parking chez Hector : 25qtz
  • Prix du droit d’entrée pour effectuer l’ascension du volcan Acatenango en autonomie : 50qtz
  • Durée de la monté : entre 4h et 6h
  • Durée de la descente : environ 4h

Si vous craignez de vous égarer, nous ne pouvons que vous conseiller d’installer maps.me sur votre téléphone et de vous en servir pour vous guider.

Répondre